Ca fait un bout de temps que j’ai arrêté d’aller au supermarché.

Ayant travaillé avec la grande distribution pendant plusieurs années, je me suis rendue compte que je ne cautionnais pas du tout cet intermédiaire qui faisait de la marge sur le dos des producteurs et encourageait les consommateurs à acheter des produits inutiles et bien souvent mauvais pour leur santé. 

Le supermarché c’est pratique mais ce n’est pas si compliqué de changer ses habitudes. ll suffit souvent d’un peu d’organisation. 

Voilà la manière dont je procède : 

– Le weekend, je fais la plupart de mes courses pour la semaine dans une épicerie qui vend des légumes bio de producteurs locaux. Ca me permet de favoriser les circuits courts, de redécouvrir les légumes de saison et d’éviter d’ingérer des pesticides. 

– Je complète avec la Biocoop dans la foulée pour tout ce qui est tisanes, pâtes et légumineuses en vrac, yaourt en pot de verre (j’avoue, je ne fais pas encore mes propres yaourts même si l’on m’a fait don d’une yaourtière) ou beurre de cuisine. 

– Je vais à la boulangerie pour le pain et chez le fromager pour le fromage (vous noterez cette logique implacable). Vive les commerces de quartier ! 

– Je fais un gâteau ou des galettes St-michel avec la recette de la Super Supérette (oui je suis une ancêtre de l’internet) une fois par semaine pour les envies de sucré. 

– J’achète les shampoings, savons, dentifrices en magasin bio, en format solide si possible pour éviter les contenants.
Je me fais toujours un petit stock pour éviter de devoir y retourner régulièrement. 

– Je fais mon liquide vaisselle et mes produits ménagers quand j’ai suffisamment de courage. Sinon je les achète en vrac pour pouvoir utiliser d’anciens contenants.

Et voilà !

Une bonne organisation le weekend me permet normalement de ne pas avoir à retourner faire les courses dans la semaine. 

Je suis consciente qu’il est beaucoup plus facile d’opter pour ce mode de courses lorsque l’on a tout à proximité bien sûr.
Si c’est votre cas vous devriez essayer !
Ne plus rien acheter en supermarché, ne plus consommer de marques, de biscuits industriels ou de produits transformés me paraissait impensable il y a encore quelques années. Mais en fait ça se fait très bien et je ne me sens pas du tout frustrée. Quand c’est le cas je vais chez Utopie tester un nouveau gâteau. Cette pâtisserie est l’un des trucs qui me retient encore à Paris, il faut le dire. 

Bref Février sans supermarché c’est une initiative d’en vert et contre tout, et même si février est bien avancé, tentez le coup en mars !

C’est juste une bonne excuse pour essayer de changer ses habitudes. 

Tenez-moi au courant et on se croisera peut-être à la Biocoop avec nos sacs à vrac stylés. 

2 thoughts on “ Se passer de supermarché (et pas qu’en février) ”

  1. Je découvre tout juste ton blog via Victoria de Mango & Salt qui l’a mentionné sur Twitter, et je suis déjà fan ! 🤗
    Je ne vais plus au supermarché non plus depuis 3-4 ans, et j’ai exactement la même organisation que toi : marché de producteurs le samedi, Biocoop dans la semaine pour compléter en vrac, et je fais un maximum de produits cosmétiques et d’entretien moi-même.
    Je suis ravie de constater que l’on est de plus en plus nombreux à changer nos comportement de consommation, pour privilégier les circuits courts et locaux. C’est super ! (Même s’il reste quand même beaucoup à faire, d’autant que nos politiques ne cessent de faire l’autruche, sniff)

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire et tes encouragements ! C’est clair que c’est motivant de voir que l’on est de plus en plus nombreux à avoir une prise de conscience, mais il reste beaucoup à faire alors j’espère que toutes nos petites initiatives pourront convaincre un maximum de monde autour de nous 🙂
      Vive la Biocoop et gardons espoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *